Ressources

  • 44 results found

Cette animation décrit les différents cadres législatifs utilisés pour criminaliser et opprimer le travail du sexe et les travailleurs du sexe, y compris les cadres réglementaires oppressifs.

Cette animation est un nouvel outil pour le plaidoyer des travailleuses du sexe dans le monde. Il a été conçu et créé par Smo Sienkiewicz.

Cette animation examine les préjudices causés aux travailleurSEs sexe dans les pays où le modèle nordique a été introduit et se veut un outil pour renforcer et soutenir la capacité des membres du NSWP et des défenseurs des droits des travailleurSEs du sexe à contester activement les propositions visant à introduire l'approche nordique dans leur des pays.

Cette animation est un nouvel outil pour le plaidoyer des travailleuses du sexe dans le monde. Il a été conçu et créé par Smo Sienkiewicz.

Ces dernières décennies, la traite des personnes a fait l’objet d’une attention grandissante sur la scène internationale, un phénomène qui résulte principalement de la mise en œuvre des traités internationaux de lutte contre la traite, de la pression exercée par les féministes fondamentales et les groupes abolitionnistes et d’une réaction à l’augmentation des migrations de travail dans le monde. Les définitions de la traite humaine proposées par les textes internationaux sont fréquemment vagues et ambigües ce qui peut porter préjudice aux travailleurSE du sexe de différentes manières. 

Ce document décrit les différents cadres législatifs (y compris les cadres réglementaires oppressifs), qui oppriment et criminalisent le travail du sexe et les travailleurSEs du sexe.

Cette infographie est un nouvel outil pour la défense des travailleurs du sexe dans le monde entier. Il a été conçu et créé par Smo Sienkiewicz.

Cette infographie examine les dommages que le modèle nordique a pu causer aux professionnel (le) s du sexe dans les pays où il a été introduit.  L’objectif de ce Guide futé est de servir d’outil aux adhérents de NSWP et aux défenseurs des droits des travailleurSEs du sexe pour contester activement les projets d’introduction du modèle nordique dans leur pays.

Cette infographie est un nouvel outil pour la défense des travailleurs du sexe dans le monde entier. Il a été conçu et créé par Smo Sienkiewicz.

Cette infographie examine l’impact des lois qui criminalisent le travail du sexe. Il reflète les données collectées lors d’une consultation menée en ligne auprès des membres de NSWP. Ce document examine l’impact de la criminalisation à trois moments distincts : la surveillance et le contrôle policier des travailleurSEs du sexe avant les arrestations, les interactions avec le système judiciaire et, la libération et le retour dans la communauté.

Ces dernières décennies, la traite des personnes a fait l’objet d’une attention grandissante sur la scène internationale, un phénomène qui résulte principalement de la mise en œuvre des traités internationaux de lutte contre la traite, de la pression exercée par les féministes fondamentales et les groupes abolitionnistes et d’une réaction à l’augmentation des migrations de travail dans le monde.

Cette infographie résume les recherches sur la decriminalisation des tierces parties. Il a pour objectif d'expliciter les raisons pour lesquelles NSWP appelle à la décriminalisation des tierces parties.  Il traite des effets néfastes que la criminalisation des tierces parties peut avoir sur les travailleurSEs du sexe.

L'infographie sur la decriminalisation des tierces parties est un nouvel outil de plaidoyer pour les travailleurs du sexe dans le monde. Il a été conçu et créé par Smo Sienkiewicz.

La criminalisation représente un obstacle important à l’accès des travailleurSEs du sexe à leurs droits économiques. Les travailleurSE du sexe sont confrontéEs à des facteurs de risques qui sont connectés et se renforcent mutuellement, notamment la marginalisation sociale, la violence et les problèmes de santé. Ces risquent empêchent les travailleurSEs du sexe d’améliorer leurs conditions de vie et de travail et d’atteindre la sécurité économique.

Ces dernières décennies, la traite des personnes a fait l’objet d’une attention grandissante sur la scène internationale, un phénomène qui résulte principalement de la mise en œuvre des traités internationaux de lutte contre la traite, de la pression exercée par les féministes fondamentales et les groupes abolitionnistes et d’une réaction à l’augmentation des migrations de travail dans le monde.

La stigmatisation véhiculée par la société et les cadres juridiques punitifs entravent les droits des populations clés à élever une famille sans avoir à subir ni ingérence ni discrimination. Les expériences des groupes de populations clés (hommes gays et bisexuels, autres hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, usagerÈREs de drogues, travailleurSEs du sexe et personnes transgenres) sont diverses et variées et dépendent du degré de criminalisation, de stigmatisation et de discrimination mais aussi de facteurs propres à l’individu tels que son statut socioéconomique, son genre, sa race et son état de santé. En tant que parents, les membres des populations clés rencontrent néanmoins les mêmes types de problèmes.

NSWP denounces the harassment, arrests and detention of sex workers as part of the recently launched ‘Ujana’ programme in the Democratic Republic of Congo.

Le 13 avril 2016, la France adoptait la loi « visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées », devenant ainsi le deuxième pays de l’Union européenne à sanctionner les clients des travailleur.se.s du sexe. Depuis, deux chercheurs, Hélène Le Bail et Calogero Giametta, en collaboration avec 11 associations ont mené une enquête afin de documenter les impacts de cette nouvelle législation sur la santé, les droits et les conditions de vie des travailleur.se.s du sexe en France.

Cette note d’information de NSWP apporte des informations concernant deux lois – « Stop Enabling Sex Traffickers Act » (SESTA) et « Allow States and Victims to Fight Online Sex Trafficking Act » (FOSTA), qui criminalisent les plateformes en ligne que les travailleurSEs du sexe utilisent pour promouvoir leurs services et échanger des informations avec d’autres travailleurSEs du sexe, notamment dans l’objectif de garantir leur sécurité.

On trouvera dans ce document: