Ressources

  • 423 results found

La Déclaration de consensus est un nouvel outil pour la défense des droits des travailleurs du sexe dans le monde entier. Suite à une consultation mondiale avec les membres, la déclaration NSWP Consensus réaffirme plate-forme de plaidoyer mondial de l 'NSWP pour le travail du sexe, les droits humains et la loi.

Lors de la première conférence internationale sur les droits des travailleur·se·s du sexe ayant lieu en Suède fin septembre 2019, Fuckförbundet a publié un rapport d’impact très documenté sur la loi suédoise pénalisant l’achat de services sexuels en vigueur depuis 1999.

La mésinformation sur le travail du sexe se répand depuis des siècles, alimentée par des stéréotypes, des mythes et des jugements moraux qui encore aujourd’hui continuent d’influencer les politiques et l’opinion publique. Que ces mensonges soient propagés intentionnellement ou partagées involontairement, la diffusion d’informations inexactes ou fausses sur le travail du sexe a de graves conséquences. 

Dans la plupart des pays, les travailleurSEs1 du sexe sont exploitéEs, travaillent dans des conditions dangereuses et ne bénéficient pas des mêmes réglementations ou protections que les autres travailleurSEs.

Les guides communautaires sont le résultat de travaux de recherche documentaire et d’une consultation menée en ligne. Ils proposent un résumé des Guides futés de NSWP. De plus amples informations et références se trouvent dans les Guides futés qui les accompagnent.

Dans la plupart des pays, les travailleurSEs du sexe sont exploitéEs, travaillent dans des conditions dangereuses et ne bénéficient pas des mêmes réglementations ou protections que les autres travailleurSEs. Ce guide futé explique pourquoi les normes internationales en matière de travail, et en particulier les principes énoncés dans l’Agenda pour le travail décent, s’appliquent au travail du sexe.

En avril 2020, le NSWP a lancé une enquête mondiale pour comprendre l’impact du COVID-19 sur les travailleuses du sexe. L’enquête a reçu 156 réponses au total, de 55 pays différents, dont 53 provenaient de 6 pays – Canada, Guyana, Mexique, Suriname, Trinidad, États-Unis – en Amérique du Nord et dans la région des Caraïbes.

Vous pouvez télécharger cette ressource de 11 pages ci-dessus. Cette ressource est disponible en anglais, en chinois, en français, en russe et en espagnol.

En avril 2020, le NSWP a lancé une enquête mondiale pour comprendre l’impact du COVID-19 sur les travailleuses du sexe. L’enquête a reçu 156 réponses au total de 55 pays différents, dont 22 réponses provenaient de 13 pays – Angola, Burundi, Cameroun, République démocratique du Congo, Eswatini, Éthiopie, Kenya, Nigeria, Sénégal, Afrique du Sud, Togo, Tunisie et Zambie – dans la région Afrique.

Vous pouvez télécharger cette ressource de 10 pages ci-dessus. Cette ressource est disponible en anglais, en chinois, en français, en russe et en espagnol.

En avril 2020, le NSWP a lancé une enquête mondiale pour comprendre l’impact du COVID-19 sur les travailleuses du sexe. L’enquête a reçu 156 réponses au total de 55 pays différents, dont 43 réponses provenaient de 17 pays – Arménie, Autriche, Bulgarie, France, Allemagne, Hongrie, Irlande, Pays-Bas, Norvège, Roumanie, Russie, Espagne, Suède, Suisse, Macédoine du Nord, Ukraine et Royaume-Uni – dans la région Europe.

Vous pouvez télécharger cette ressource de 10 pages ci-dessus. Cette ressource est disponible en anglais, en chinois, en français, en russe et en espagnol.

Cette étude de cas décrit le parcours suivi par les organisations dirigées par des travailleurSEs du sexe1 pour mieux comprendre les processus nationaux du Fonds mondial et garantir leur participation significative au processus d’allocation des financements du Fonds mondial en 2020 ; cette étude de cas s’intéresse aussi aux obstacles rencontrés par les travailleurSEs du sexe sur ce parcours.